Qu'est-ce que c'est ?

L’action clé 2 – Coopération entre organisations et institutions permet aux organismes de travailler en projet avec des partenaires européens sur une thématique qui leur est commune et qui répond à un besoin.

L’objectif est de développer des projets innovants ou d’échanges d’expérience et de savoir-faire. L’impact du projet sera donc local, régional, national et européen.

Cette action clé soutient:

Des actions-décentralisées gérées par les Agences nationales:

  • Partenariats en faveur de la coopération :

    1. partenariats de coopération ;
    2. partenariats à petite échelle.

Et des actions centralisées gérées directement par l’Agence exécutive européenne

  • Partenariats pour l'excellence, y compris les universités européennes, les centres de formation professionnelle, Diplômes conjoints de Master Academy et Erasmus Mundus;
  • Partenariats en faveur de l'innovation, y compris les alliances et les projets tournés vers l'avenir;
  • Projets de renforcement des capacités dans le domaine de la jeunesse ;
  • Événements sportifs européens à but non lucratif.

**

IMPORTANT

En 2021, les partenariats en faveur de la coopération doivent aborder au minimum un des domaines prioritaires suivants:

1. PRIORITES HORIZONTALES

  • Inclusion et diversité dans tous les domaines de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport: le programme soutiendra des projets qui favorisent l'inclusion sociale et visent à améliorer la sensibilisation des personnes ayant moins d'opportunités, y compris les personnes handicapées et les personnes issues de l'immigration, ainsi que les personnes vivant en milieu rural et dans des zones reculées, les personnes confrontées à des difficultés socio-économiques ou à toute autre source potentielle de discrimination fondée sur le sexe, l'origine raciale ou ethnique, la religion ou les convictions, le handicap, l'âge ou l'orientation sexuelle.
  • Environnement et lutte contre le changement climatique: le programme vise à soutenir, dans tous les secteurs, la sensibilisation aux défis environnementaux et climatiques. La priorité sera donnée aux projets visant à développer des compétences dans divers secteurs pertinents en lien avec le développement durable et développant des stratégies de compétences sectorielles vertes.
  • Digitalisation: le programme soutiendra les plans de transformation numérique d’établissements d'enseignement scolaire et de l’éducation des adultes. Le programme soutiendra l'utilisation ciblée des technologies numériques dans l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport à des fins d'enseignement, d’apprentissage et d’évaluation.
  • Valeurs communes, engagement civique et participation: le programme soutiendra la citoyenneté active et l'éthique dans l'apprentissage tout au long de la vie; il favorisera le développement de compétences sociales et interculturelles, la réflexion et l’éducation aux médias.

2. PRIORITES SECTORIELLES

  • Secteur de l’enseignement supérieur :

    • promouvoir des systèmes d'enseignement supérieur interconnectés;
    • stimuler des pratiques d'apprentissage et d'enseignement innovantes;
    • développer les STEM / STEAM dans l'enseignement supérieur, en particulier la participation des femmes aux STEM;
    • récompenser l'excellence dans l'apprentissage, l'enseignement et le développement des compétences;
    • construire des systèmes d'enseignement supérieur inclusifs;
    • soutenir les capacités numériques du secteur de l'enseignement supérieur.

  • Secteur de l’enseignement scolaire :

    • s'attaquer au désavantage d'apprentissage, à l'abandon scolaire prématuré et aux faibles compétences de base ;
    • soutenir les enseignants, les chefs d'établissement et les autres professions de l'enseignement;
    • développer des compétences clés;
    • promouvoir une approche globale de l'enseignement et de l'apprentissage des langues;
    • promouvoir l'intérêt et l'excellence des sciences, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques (STEM) et l’approche STEAM;
    • développer des systèmes d'éducation et de soins de la petite enfance de haute qualité;
    • reconnaissance des acquis d'apprentissage pour les participants de la mobilité d'apprentissage transfrontalière.

  • Secteur de la formation professionnelle :

    • adapter l'enseignement et la formation professionnels aux besoins du marché du travail;
    • accroître la flexibilité des opportunités dans l'enseignement et la formation professionnels;
    • contribuer à l'innovation dans l'enseignement et la formation professionnels;
    • augmenter l’attrait de l'EFP;
    • améliorer l'assurance qualité dans l'enseignement et la formation  professionnels;
    • créer et mettre en œuvre de stratégies d'internationalisation pour les prestataires d'EFP.

  • Secteur de l’éducation des adultes :

    • améliorer la disponibilité d'opportunités d'apprentissage de haute qualité pour les adultes;
    • créer des parcours de perfectionnement, améliorer l'accessibilité et accroître l'adoption de l'éducation des adultes;
    • améliorer les compétences des éducateurs et autres personnels de l'éducation des adultes;
    • améliorer l’assurance de la qualité dans l’éducation des adultes;
    • développer des centres d'apprentissage tournés vers l'avenir;
    • promouvoir Erasmus+ auprès de tous les citoyens et générations.

  • Secteur de la jeunesse :

    • promouvoir la citoyenneté active, le sens de l’initiative des jeunes et l’entrepreneuriat des jeunes, y compris entrepreneuriat;
    • accroître la qualité, l'innovation et la reconnaissance du travail de la jeunesse;
    • renforcer l'employabilité des jeunes;
    • renforcer les liens entre la politique, la recherche et la pratique. 

**

Quelles sont les activités possibles dans le cadre des partenariats de coopération ?

Au cours de la durée d'un projet, les organisations peuvent mener un large éventail d'activités. Les organisations ont la possibilité de choisir la meilleure combinaison possible afin d’atteindre les objectifs du projet par rapport à sa portée et aux capacités du partenariat.

A titre d’exemple:

  • Gestion de projet: il s’agit des activités nécessaires pour assurer une planification, une mise en œuvre et un suivi du projet efficace entre les partenaires du projet. Les activités comprennent généralement des tâches organisationnelles et administratives, des réunions virtuelles entre partenaires, l’élaboration de supports de communication, la préparation et le suivi des bénéficiaires participant aux activités, etc.
  • Activités de mise en œuvre: ces activités peuvent inclure des événements de réseautage, des conférences, des réunions, des séances de travail en vue d’échanger des pratiques et de développer des résultats. Ces activités peuvent également impliquer la participation du personnel et des apprenants (à condition que leur participation contribue à la réalisation des objectifs du projet).
  • Activités de partage et de promotion: il s’agit de l’organisation de conférences, de sessions et d’événements visant à partager, expliquer et valoriser les résultats du projet, qu'ils prennent la forme de résultats tangibles, conclusions, bonnes pratiques, etc.

**

Où déposer son projet ?

Après du BIJ (Jeunesse) ou de l'AEF-Europe (Education/Formation), en fonction du secteur le plus visé par le projet (impact). Des règles spécifiques sont prévues pour les partenariats stratégiques dans le domaine de la jeunesse, notamment via les Initiatives jeunes transnationales.