Accueil / AC1/Mobilité individuelle / Enseignement supérieur

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Les projets de mobilité de l’enseignement supérieur pays programme peuvent inclure une ou plusieurs activités de mobilité, réservées aux étudiants et/ou au personnel des établissements d’enseignement supérieur (EES).

L'objectif de cette action est de contribuer à la création d'un espace européen de l'éducation et de renforcer le lien entre l'éducation et la recherche, pour favoriser la pensée critique des étudiants de toutes les disciplines, et à tous les niveaux (y compris les niveaux bachelier, master et doctorat).

L'objectif est également de favoriser l'employabilité, l'inclusion, l'engagement civique, l'innovation et la durabilité environnementale en Europe et au-delà en permettant aux étudiants d'avoir l'opportunité d'étudier ou de se former à l'étranger dans le cadre de leurs études.

L'objectif est également de permettre à tout personnel, y compris le personnel des entreprises, d'enseigner ou de se former à l'étranger dans le cadre de leur développement professionnel.

En outre, l'objectif est de favoriser le développement de programmes transnationaux et transdisciplinaires ainsi que méthodes innovantes d'apprentissage et d'enseignement, y compris la collaboration en ligne, l'apprentissage basé sur la recherche et approches basées sur les défis dans le but de relever les défis sociétaux.

Précisions importantes 

  • Tout étudiant de l’enseignement supérieur souhaitant se renseigner sur le programme Erasmus + doit se tourner vers le bureau des relations internationales de son établissement. 
  • Tout établissement de l’enseignement supérieur souhaitant poser une candidature à un projet de mobilité Erasmus+ doit être détenteur de la Charte Erasmus (ECHE).

Mobilité des pays du programme Erasmus + vers les pays partenaires

L'objectif de la mobilité des pays du programme vers les pays partenaires est double. Premièrement, elle offre plus opportunités pour les étudiants et le personnel d'avoir une expérience internationale ainsi que d'acquérir des compétences pertinentes dans le monde entier.

Deuxièmement, elle permet aux établissements d'enseignement supérieur des pays programme d'établir des coopérations  internationales durables d’autres institutions des pays partenaires

Jusqu'à 20% des fonds alloués à chaque projet de mobilité de l'enseignement supérieur peuvent être utilisés pour financer la mobilité sortante des étudiants et membres du personnel des établissements d'enseignement supérieur situés dans les pays programme vers tous les pays partenaires (Régions 1-14). Ces opportunités visent à encourager les organisations établies dans un pays participant au programme à développer des activités de mobilité sortante avec plusieurs pays partenaires.

*****

Participants éligibles  

ETUDIANTS 

  • Etudiants inscrits dans un EES afin d’y poursuivre un cursus menant à un diplôme reconnu par la FWB (jusqu’au niveau doctorat). En cas de mobilité à des fins d’études, les étudiants doivent être inscrits au moins en deuxième année. Cette condition n’est pas applicable aux stages. 
  • Jeunes diplômés (dans l’année suivant l’obtention du diplôme) de l’enseignement supérieur souhaitant effectuer un stage à l’étranger. Les jeunes diplômés doivent être sélectionnés par leur établissement pendant leur dernière année d’études et doivent terminer leur stage à l’étranger dans l’année suivant l’obtention de leur diplôme.  

PERSONNELS

  • Personnels des établissements détenteurs d’une Charte. Est considérée comme membre du personnel, toute personne sous contrat avec un EES participant au programme. 
  • Experts-invités : personnels d’entreprises étrangères (situées dans un pays Programme) invités à enseigner dans les EES de la FWB.

*****

Activités éligibles  

MOBILITE DES ETUDIANTS 

Toute période d'études ou stage à l'étranger, y compris la mobilité doctorale, peut être réalisée en mobilité hybride. La mobilité hybride est une combinaison de mobilité physique avec une composante virtuelle facilitant l'apprentissage en ligne et le travail d'équipe.

En outre, les étudiants qui ne sont pas en mesure de participer à une mobilité à des fins d’études de longue durée ou à une mobilité de stage, par exemple, en raison de leur domaine d'études ou parce qu'ils ont moins d’opportunités, ils auront l’opportunité de réaliser une mobilité physique de courte durée en la combinant avec un composant virtuel obligatoire.

Notons que le même étudiant peut participer à des périodes de mobilité totalisant jusqu'à 12 mois de mobilité physique par cycle d'études, indépendamment du nombre et type d'activités de mobilité.

IMPORTANT : certaines activités de mobilité peuvent aussi avoir lieu entre les pays du programme ou à partir d'un Pays programme vers n'importe quel pays partenaire dans le monde (régions 1 à 14). C’est le cas de la mobilité des étudiants à des fins d’études ou de stage, la mobilité du personnel pour des missions d’enseignement ou de formation ou encore la mobilité mixte.

Les différentes activités possibles sont :

  • Mobilité des étudiants à des fins d’étude : cette activité permet aux étudiants sélectionnés d’effectuer une période d’étude stricto sensu (de 2 à 12 mois)ou combinée à une période de stage dans un EES partenaire à l’étranger  ( moins de 2 mois); 
  • Mobilité des étudiants à des fins de stage : cette activité permet aux étudiants sélectionnés d’effectuer un stage dans une entreprise ou tout autre lieu de travail à l’étranger (de 2 à 12 mois). Activité accessible aux étudiants en cours d’étude et aux jeunes diplômés (dans les 12 mois suivant la diplomation).
  • Mobilité des doctorants : les doctorants et les jeunes diplômés («post-doctorants») peuvent entreprendre à court ou à long terme des périodes d'études physiques ou de mobilité de stage à l'étranger (de 5 jours à 30 jours), cela peut inclure aussi une période de stage (2 à 12 mois).
  • Mobilité hybride : toute période d'études ou stage à l'étranger de quelque durée que ce soit, y compris la mobilité doctorale, peut être organisée sous cette forme. La mobilité hybride est une combinaison de mobilité physique avec une composante virtuelle  facilitant un échange d'apprentissage en ligne collaboratif et un travail d'équipe.
  • Programmes intensifs hybrides : participation à un programme court et intensif qui combine une mobilité physique à court terme à l'étranger (de 5 à 30 jours) et une composante virtuelle. L'étudiant doit être inscrit au moins en deuxième année d'études supérieures d’un cursus débouchant à un diplôme d’enseignement supérieur reconnu.

 

MOBILITE DU PERSONNEL 

  • Missions d’enseignement : cette activité permet au personnel des EES participant au programme d’enseigner dans un EES partenaire à l’étranger (de 2 jours à 2 mois). 
  • Missions de formation (formation ou mission d’observation) : l’objectif de ce type de mission est le développement professionnel des membres du personnel, cet objectif doit s’inscrire dans la stratégie d’internationalisation et de modernisation du bénéficiaire (de 2 jours à 2 mois).
  • Programmes intensifs hybrides : participation à un programme court et intensif en tant qu’apprenant ou personnel enseignant qui combine une mobilité physique à court terme à l'étranger (de 5 à 30 jours) et une composante virtuelle.
  • Experts invités : cette activité permet à un EES d’inviter les membres du personnel d'entreprises et/ou d’organismes publics ou privés d’un pays du Programme actif sur le marché du travail ou dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse (y compris les doctorants employés) à venir enseigner chez lui.

Une période de mobilité du personnel à l'étranger peut combiner des activités d'enseignement et de formation. Toute période d'enseignement ou de formation à l'étranger peut être réalisée dans le cadre d'une mobilité hybride.

 

* FOCUS

Les programmes intensifs hybrides :

Il s'agit de la création d’un programme court et intensif qui utilise des méthodes d'apprentissage et d'enseignement innovantes, y compris l'utilisation de coopération en ligne. Les programmes peuvent inclure un apprentissage en travail collaboratif basé sur les défis actuels (ex : défis sociétaux d’une certaine région) au cours duquel des équipes transdisciplinaires travaillent ensemble pour relever ces défis. Le programme doit avoir une valeur ajoutée par rapport aux cours existants ou aux formations proposées par les établissements d’enseignement supérieur et peut être pluriannuel. Les programmes intensifs hybrides doivent être développés par un groupe de minimum 3 ESS de 3 pays programme différents. Ils doivent comporter une mobilité physique à court terme à l'étranger (de 5 à 30 jours) combinée à une composante virtuelle obligatoire facilitant un échange d'apprentissage en ligne collaboratif et un travail d'équipe. Il faut un nombre minimum de 15 participants au programme (hors personnel enseignant) pour que celui-ci soit éligible à un financement.

*****

Quels types d’organismes peuvent être impliqués ?  

  • Organisme candidat : chargé d’introduire la demande pour le projet de mobilité, de signer et de gérer la convention de subvention ainsi que de transmettre les rapports. Le candidat peut être un coordinateur de consortium dirigeant un groupe national d’organismes partenaires qui visent à envoyer des étudiants et du personnel effectuer des activités à l’étranger. Le coordinateur du consortium peut également - mais pas nécessairement - être un organisme d’envoi. Dans le cas d’une candidature portée par un seul organisme, celui-ci agit en tant qu’organisme d’envoi. 
  • Organisme d’envoi : chargé de sélectionner les étudiants/membres du personnel afin de les envoyer à l’étranger. L’organisme d’envoi est soit l’organisme candidat, soit un partenaire dans un consortium de mobilité national. 
  • Organisme d’accueil : chargé de recevoir les étudiants/membres du personnel et de proposer un programme d’activités, ou de les faire bénéficier d’une activité d’enseignement.
  • Organisme intermédiaire : organisme actif sur le marché du travail ou dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse. Son rôle peut être de partager et de faciliter les procédures administratives des établissements d’envoi, ainsi que de mieux faire correspondre les profils des participants aux besoins des entreprises, et de prendre part à la préparation des participants.

*****

Consortium  

Un projet Erasmus+ peut être porté par un organisme individuel ou bien par un consortium. Le consortium doit être formé par au moins trois organismes, dont 2 EES détenteurs d’une Charte Erasmus, se réunissant autour d’un projet commun et permettant ainsi de mutualiser les ressources disponibles.  

Un consortium est représenté par son coordinateur, responsable de la bonne gestion du projet et des rapports à remettre à l’Agence. Des lettres de mandat et un contrat de collaboration sont signés par tous les membres afin de formaliser cette relation.

*****

Frais éligibles  

La subvention Erasmus+ constitue un co-financement aux activités décrites dans la candidature et reprises dans la convention de subvention. Le montant total du financement est calculé sur la base du nombre de participants et d’activités, ainsi que sur la durée et le lieu où se déroulent les activités. La subvention est divisée en plusieurs postes budgétaires et est gérée par forfait (sauf pour le financement de la participation des personnes à besoins spécifiques et des jeunes diplômés). Une document qui détaille les différents taux est disponible sur notre site.

Le Guide du Programme et les documents disponibles sur ce site internet reprennent toutes les informations détaillées concernant les projets de mobilité. L’équipe de l’Action Clé 1 Mobilité est également à votre disposition pour toute question complémentaire.

Durée du projet  

  • 26 mois.