Accueil / AC1/Mobilité des individus / Enseignement supérieur - Fonds de la politique extérieure de l’UE (171)

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR - Fonds de la politique extérieure de l’UE (171)

Le Fonds de la politique extérieure de l’UE, c'est quoi?

Erasmus+ intègre une forte dimension internationale (à savoir la coopération avec les pays tiers non associés au programme) dans ses activités de mobilité, de coopération et de dialogue sur les politiques.

Il aide les organisations européennes à faire face aux défis mondiaux liés à la mondialisation, aux changements climatiques et au passage au numérique, notamment par l’intensification de la mobilité internationale et de la coopération avec les pays tiers, et renforce le rôle de l’Union européenne en tant qu’acteur mondial.

Il consolide les liens sociétaux par la mobilité, les échanges et le renforcement des capacités, en favorisant la résilience sociale, le développement humain, l’employabilité et la participation active, et en garantissant des canaux réguliers de coopération interpersonnelle par la promotion des valeurs, des principes et des intérêts autour de priorités communes.

Les activités offrent une réponse aux défis de la qualité, de la modernisation et de l’employabilité grâce à une pertinence et une réactivité accrues de l’éducation au bénéfice d’une relance socio-économique verte et durable, de la croissance et de la prospérité dans les pays tiers non associés au programme, contribuant ainsi au développement humain et institutionnel, au passage au numérique, à la croissance et à l’emploi, à la bonne gouvernance ainsi qu’à la paix et à la sécurité.

L’engagement des jeunes dans les pays tiers non associés au programme est un élément essentiel pour construire des sociétés plus résilientes, fondées sur la confiance mutuelle et la compréhension interculturelle.

Participants éligibles  

ETUDIANTS 

  • Etudiants inscrits dans un EES afin d’y poursuivre un cursus menant à un diplôme reconnu par la FWB (jusqu’au niveau doctorat). En cas de mobilité à des fins d’études, les étudiants doivent être inscrits au moins en deuxième année. Cette condition n’est pas applicable aux stages. 
  • Jeunes diplômés (dans l’année suivant l’obtention du diplôme) de l’enseignement supérieur souhaitant effectuer un stage à l’étranger. Les jeunes diplômés doivent être sélectionnés par leur établissement pendant leur dernière année d’études et doivent terminer leur stage à l’étranger dans l’année suivant l’obtention de leur diplôme.  

PERSONNELS

  • Personnels des établissements détenteurs d’une Charte. Est considérée comme membre du personnel, toute personne sous contrat avec un EES participant au programme. 
  • Experts-invités : personnels d’entreprises étrangères (situées dans un Etat membre de l’UE ou un pays tiers associé au programme ou un pays tiers non associé au programme) invités à enseigner dans les EES de la FWB.

 

Activités éligibles

L’action soutient la dimension internationale au moyen de plusieurs activités :

MOBILITE DES ETUDIANTS

  • Mobilité des étudiants à des fins d’étude : de 2 mois (ou un trimestre universitaire) à 12 mois de mobilité physique. Cette durée peut comprendre une période de stage complémentaire, si celle-ci est prévue, et peut être organisée de différentes manières en fonction du contexte: les activités peuvent être successives ou simultanées. Cette combinaison respecte les règles en matière de financement ainsi que la durée minimale prévue pour la mobilité à des fins d’études.  
  • Mobilité des étudiants à des fins de stage : cette activité permet aux étudiants sélectionnés d’effectuer un stage dans une entreprise ou tout autre lieu de travail à l’étranger (de 2 à 12 mois de mobilité physique). Activité accessible aux étudiants en cours d’étude et aux jeunes diplômés (dans les 12 mois suivant la diplomation).Mobilité à des fins d’études ou de stage pour les doctorants: de 5 à 30 jours ou de 2 à 12 mois de mobilité physique (une activité de mobilité à des fins d’études peut comprendre une période de stage complémentaire, si celle-ci est prévue).

MOBILITE DU PERSONNEL 

  • Missions d’enseignement : cette activité permet au personnel des EES participant au programme d’enseigner dans un EES partenaire à l’étranger (de 2 jours à 2 mois de mobilité physique). En cas de mobilité impliquant des pays tiers non associés au programme, l’activité doit durer entre 5 jours et 2 mois. Dans les deux cas, les 2 ou 5 jours minimum doivent être consécutifs.
  • Missions de formation (formation ou mission d’observation) : l’objectif de ce type de mission est le développement professionnel des membres du personnel, cet objectif doit s’inscrire dans la stratégie d’internationalisation et de modernisation du bénéficiaire (de 2 jours à 2 mois de mobilité physique). En cas de mobilité impliquant des pays tiers non associés au programme, l’activité doit durer entre 5 jours et 2 mois. Dans les deux cas, les 2 ou 5 jours minimum doivent être consécutifs.
  • Experts invités : cette activité permet à un EES d’inviter les membres du personnel d'entreprises et/ou d’organismes publics ou privés d’un pays du Programme actif sur le marché du travail ou dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse (y compris les doctorants employés) à venir enseigner chez lui. Dans le cas de personnel d’entreprises invité, la durée minimale est de 1 jour de mobilité physique.

 

Durée des activités

24 ou 36 mois

Frais éligibles

Les fonds disponibles pour les projets de mobilité soutenus par les fonds de politique extérieure sont répartis entre différentes régions du monde en 12 enveloppes budgétaires, dont les montants diffèrent en fonction des priorités de la politique extérieure de l’UE.

En général, les fonds devront être utilisés en respectant un équilibre géographique. L’UE a fixé plusieurs objectifs indicatifs concernant l’équilibre géographique et les priorités, qui doivent être réalisés au niveau européen sur toute la durée du programme (2021-2027), y compris dans le domaine de la coopération avec les pays les moins avancés.

Voir Guide du programme.