Accueil / AC1/Mobilité des individus / Enseignement scolaire

ENSEIGNEMENT SCOLAIRE

Cette action soutient les écoles et autres organisations actives dans le domaine de l'éducation scolaire qui souhaitent organiser des activités de mobilité axées sur l'apprentissage pour les élèves et le personnel des écoles.

Les organisations participantes doivent, autant que possible, promouvoir activement l'inclusion et la diversité, la durabilité environnementale et l'éducation numérique à travers leurs activités: en utilisant les opportunités de financement spécifiques offertes par le programme à ces fins, en sensibilisant leurs participants ou encore en partageant des bonnes pratiques.

Organismes éligibles 

  • Tout organisme public ou privé actif dans le champ de l’éducation et de la formation
  • Une école
  • Le coordinateur d’un consortium national accrédité rassemblant plusieurs écoles  

Par école, on entend :

  • Les écoles organisées et/ou subventionnées par la Fédération Wallonie-Bruxelles (enseignement préscolaire maternelle, primaire et secondaire général)
  • Les écoles européennes situées sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles

*****

Participants éligibles

  • Personnel en charge de l’éducation scolaire dans l’organisme d’envoi : enseignant et autre, dont les directions 
  • Personnel éducatif impliqué dans le développement stratégique de l’organisme d’envoi : inspecteurs, conseillers, psychologues, etc. 
  • Personnel administratif travaillant dans l’organisme d’envoi
  • Les élèves inscrits régulièrement dans une école

*****

Activités éligibles   

*Toutes les activités de mobilité peuvent être hybrides, c’est-à-dire qu’une période de mobilité réelle peut être combinée avec une période de mobilité virtuelle.

  • Missions d’enseignement : cette activité permet aux participants d’enseigner ou de dispenser des formations dans un organisme partenaire à l’étranger (2 à 365 jours)
  • Formation du personnel : cette activité soutient le développement professionnel du personnel en proposant :

    • des participations à des cours structurés ou à des évènements de formation à l’étranger (2 à 30 jours)
    • des périodes d’observation en situation de travail à l’étranger dans tout organisme pertinent actif dans le domaine de l’enseignement scolaire (2 à 60 jours)

  • Mobilité des élèves :

    • mobilité individuelle de courte (10 à 29 jours) ou de longue durée  (30 à 365 jours). Un programme d'apprentissage individuel doit être défini pour chaque participant. Une formation pré-départ doit être organisée pour les élèves participant à une mobilité longue durée.
    • mobilité de groupe (2 à 30 jours) avec minimum 2 élèves. Présence obligatoire d’accompagnant(s)

  • Mobilité des experts ou de professeurs invités (2 à 60 jours)
  • Visites préparatoires : cette activité doit avoir pour objectif de préparer un projet de mobilité du personnel ou des élèves. Ces visites sont fortement recommandées dans le cadre de la mobilité des élèves de longue durée. Maximum 3 participants par visite ;
  • Accueil des enseignants et éducateurs en formation : les organisations candidates peuvent accueillir des enseignants en formation qui souhaitent effectuer un stage à l’étranger. L'organisme hôte reçoit du soutien pour mettre en place cette activité, tandis que les frais de voyage et de séjour du participant sont à la charge de leur institution d’envoi (qui peut également demander un financement Erasmus + à cet effet)  (10 à 365 jours).

*****

Quels types d’organismes peuvent être impliqués ?  

  • Organisme candidat : chargé d’introduire la demande pour le projet de mobilité, de signer et de gérer la convention de subvention ainsi que de transmettre les rapports. Le candidat peut être un coordinateur de consortium dirigeant un groupe national d’organismes partenaires qui visent à envoyer des élèves ou du personnel effectuer des activités à l’étranger. Le coordinateur du consortium peut également - mais pas nécessairement - être un organisme d’envoi. Dans le cas d’une candidature portée par un seul organisme, celui-ci agit en tant qu’organisme d’envoi. 
  • Organisme d’envoi : chargé de sélectionner le personnel, les professionnels ou les élèves afin de les envoyer à l’étranger. L’organisme d’envoi est soit l’organisme candidat, soit un partenaire dans un consortium de mobilité national.
  • Organisme d’accueil : chargé de recevoir le personnel ou les élèves et de proposer un programme d’activités, ou de bénéficier d’une activité d’enseignement.  

*****

Comment participer ?

Deux types de projets possibles

Les organismes participants peuvent déposer une candidature pour deux types de projets:

**

1. Les projets à court terme pour la mobilité des élèves et du personnel : ils offrent aux organisations candidates une opportunité d’organiser diverses activités de mobilité sur une période courte allant de six à dix-huit mois.

Les projets à court terme sont le meilleur choix pour les organisations qui se lancent pour la première fois dans le programme, pour les plus petites structures ou pour celles qui souhaitent organiser un nombre limité d'activités.

Ces projets ne peuvent prétendre qu’à un financement couvrant les frais liés à la mobilité de maximum 30 participants.

Chaque organisme ne peut recevoir qu’un maximum de 3 financements pour des projets de mobilité à court-terme sur une durée de 5 ans.

Attention, les projets à court terme sont uniquement destinés aux organisations individuelles et non aux coordinateurs de consortium.

La candidature pour les projets à court terme comprend une liste et une description des activités que l'organisation candidate prévoit d'organiser.

Critères de sélection : les candidatures soumises devront obtenir au minimum 60 points sur un total de 100 et au moins la moitié des points dans chacune des 3 catégories pour être potentiellement finançables (pertinence du projet, qualité de la conception et mise en œuvre du projet et qualité de suivi des actions).

  • Durée du projet : 6 à 18 mois

 **

2. Les projets accrédités pour la mobilité des élèves et du personnel : ces projets ne sont ouverts qu'aux organisations titulaires d'une accréditation Erasmus+ dans le domaine de l'enseignement scolaire. Ce volet de financement spécial permet aux organisations accréditées de recevoir régulièrement des financements pour des activités de mobilité qui contribuent à la mise en œuvre progressive de leur Plan Erasmus.

Une expérience antérieure dans le programme n'est pas requise pour postuler.

Les organisations titulaires d'une accréditation Erasmus+ en tant que coordinateurs de consortiums de mobilité doivent postuler au format consortium de mobilité. La liste des membres du consortium de mobilité doit être fournie au stade de la demande de financement. Le consortium doit inclure au moins une organisation membre en plus de l’organisation coordinatrice.

Toute organisation répondant aux critères d'éligibilité d'un projet de mobilité accrédité peut devenir membre d'un consortium de mobilité existant dirigé par un coordinateur accrédité dans son  pays.

  • Durée du projet :

Tous les projets accrédités auront une durée initiale de 15 mois. Après 12 mois, tous les bénéficiaires auront la possibilité de prolonger leur projet pour une durée totale de 24  mois.

*****

Frais éligibles

La subvention Erasmus+ constitue un co-financement aux activités décrites dans la candidature et reprises dans la convention de subvention. Le montant total du financement est calculé sur la base du nombre de participants et d’activités, ainsi que sur la durée et le lieu où se déroulent les activités.

En règle générale, la subvention est divisée en plusieurs postes budgétaires et est gérée par forfait :

  • Frais de voyage : pour chaque participant, voyage aller-retour calculé à l’aide du calculateur de distance entre le lieu d’envoi et le lieu d’accueil. Un financement supplémentaire sera accordé à ceux qui utiliseront des moyens de déplacement dit verts;
  • Frais de séjour : pour chaque participant, montant forfaitaire couvrant les dépenses liées au séjour sur place. Le montant peut changer selon le pays de destination ;
  • Frais d’organisation : frais liés à la mise en œuvre du projet.

    • Montant forfaitaire de 100€ :

      • par élève dans le cadre de la mobilité de groupe avec un maximum de 1000par groupe ;
      • par participant dans le cadre de la mobilité du staff pour des cours ou des formations
      • par expert invité
      • par enseignant hébergé en formation

    • Montant forfaitaire de 350€ (200€ à partir du 100ème participant):

      • par participant dans le cadre de la mobilité à court terme des élèves
      • par participant dans le cadre de la mobilité du personnel pour des missions d'observation, d'enseignement ou de formation

    • Montant forfaitaire de 500€ :

      •  par participant dans le cadre de la mobilité à long terme des élèves ;

  • Frais de cours : pour chaque participant inscrit à un cours structuré payant, 80€ par jour jusqu’à un maximum de 800€ par cours et participant ;
  • Frais liés à l’inclusion :

    • coûts liés à l’organisation des activités pour les participants avec moins d’opportunités ou nécessitant un soutien supplémentaire: 100 par participant et les frais réels sont remboursés à 100% ;

  • Visites préparatoires : 575€ par participant ;
  • Frais exceptionnels : coûts supplémentaires liés à l’implémentation de la mobilité virtuelle ou mixte non supportés par les frais liés à l’organisation ; frais de voyage liés à l’éloignement géographique.
  • Support linguistique :

    • 150€ par participant éligible pour Online Support linguistique (OLS) qui n’est  pas en mesure de le suivre
    • 150€ additionnels par élève participant à une mobilité de longue durée   

Le Guide du Programme et les documents disponibles sur ce site internet reprennent toutes les informations détaillées concernant les projets de mobilité. L’équipe de l’Action Clé 1 Mobilité est également à votre disposition pour toute question complémentaire.