Accueil / AC1/Mobilité des individus / Enseignement et formation professionnels

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELS

Cette action soutient les prestataires d'enseignement et de formation professionnels (EFP) et d'autres organisations actives dans le domaine de l'EFP qui souhaitent organiser des activités de mobilité d'apprentissage pour les apprenants et le personnel de l'EFP.

Les organisations participantes doivent, autant que possible, promouvoir activement l'inclusion et la diversité, la durabilité environnementale et l'éducation numérique à travers leurs activités: en utilisant les opportunités de financement spécifiques offertes par le programme à ces fins, en sensibilisant leurs participants ou encore en partageant des bonnes

Organismes éligibles

  • Tout organisme public ou privé actif dans le champ de l’éducation et de la formation 
  • Un organisme de formation professionnelle envoyant des apprenants et du personnel à l’étranger 
  • Le coordinateur d’un consortium national de formation professionnelle

Précision importante

Toute école de l’enseignement qualifiant souhaitant déposer un projet de mobilité EFP est obligée par décret d’en informer le Centre de Coordination et de Gestion des Programmes Européens (CCGPE). 

*****

Participants éligibles

APPRENANT 

  • Apprenants ou apprentis régulièrement inscrits dans l’organisme EFP d’envoi ; 
  • Jeunes diplômés (dans l’année suivant l’obtention du diplôme) d’un organisme  d’EFP.  

PERSONNEL 

  • Personnel de l’organisme d’envoi : enseignant, staff administratif, directions ; 
  • Personnel éducatif impliqué dans le développement stratégique de l’organisme d’envoi : inspecteurs, conseillers, psychologues, experts, etc.

ACCOMPAGNATEUR

Adulte qui accompagne un ou plusieurs apprenants (en particulier s’il s’agit de mineurs ou de jeunes ayant une expérience limitée en dehors de leur pays) à l’étranger, en vue de veiller à leur protection et leur sécurité et à encadrer leur apprentissage lors de la mobilité. L’Agence recommande l’équilibre d’un accompagnateur par groupe de 6 apprenants.

*****

Activités éligibles 

*Toutes les activités de mobilité peuvent être hybrides, c’est-à-dire qu’une période de mobilité réelle peut être combinée avec une période de mobilité virtuelle.

MOBILITE DES APPRENANTS

Toutes ces activités doivent avoir lieu entre pays membres de l’union européenne ou  pays tiers associés au programme mais, les organisations titulaires d'une accréditation Erasmus+ peuvent envoyer des participants dans les pays tiers non associés au programme pour les activités ci-dessous.

  • Participation à des concours de métiers dans l’EFP: les apprenants de l’EFP peuvent participer à des événements sectoriels internationaux au cours desquels la démonstration compétitive des compétences est essentielle à la promotion, à la reconnaissance et à l’échange d’expériences, de savoir-faire et d’innovations technologiques dans le domaine de l’EFP (1 à 10 jours).. Un financement est également accordé aux membres du personnel, aux tuteurs ou aux experts qui accompagnent les apprenants au cours de l’activité.
  • Mobilité d'apprentissage à court terme des apprenants de l'EFP: les apprenants de l'EFP peuvent passer une période à l'étranger sous forme d'une visite d'étude ou d'un stage organisé chez un prestataire d'EFP partenaire ou une entreprise. Un programme d'apprentissage individuel doit être défini pour chaque participant. (10 à 89 jours)
  • Mobilité d'apprentissage à long terme des apprenants de l'EFP (ErasmusPro): les apprenants de l'EFP peuvent faire une période plus longue à l'étranger sous forme de stage, de période d'études combinée ou de travail /stage chez un prestataire d'EFP partenaire ou une entreprise. Un programme d’apprentissage individuel doit être défini pour chaque participant. (90 à 365 jours)

MOBILITE DES PERSONNELS 

Toutes ces activités doivent avoir lieu entre pays membres de l’union Européenne ou pays tiers associés au programme mais, les organisations titulaires d'une accréditation Erasmus+ peuvent envoyer des participants en mission d'enseignement ou de formation dans les pays tiers non associés au programme.

*Parallèlement à la mobilité physique, toutes les activités de mobilité du personnel peuvent être combinées avec des activités virtuelles. Les durées minimales et maximales indiquées ci-dessus s’appliquent à la composante physique de la mobilité.

  • Période d’observation en situation de travail (2 à 60 jours) : les participants peuvent passer un certain temps dans une organisation d’accueil située dans un autre pays dans le but d’apprendre de nouvelles pratiques et de recueillir de nouvelles idées grâce à l’observation et à l’interaction avec des pairs, des experts ou d’autres praticiens dans le cadre de leur travail quotidien au sein de l’organisation d’accueil.
  • Missions d’enseignement ou de formation (2 à 365 jours) : les participants peuvent passer un certain temps à enseigner ou à former des apprenants dans une organisation d’accueil située dans un autre pays, afin d’apprendre en accomplissant leurs tâches et en échangeant avec des pairs.
  • Cours et formations (2 à 30 jours, maximum 10 jours de frais d’inscription par participant) : les participants peuvent bénéficier d’un cours structuré ou d’un type de formation similaire dispensé par des professionnels qualifiés et fondé sur un programme d’apprentissage et des acquis d’apprentissage prédéfinis. La formation doit associer des participants d’au moins deux pays différents et permettre aux participants d’interagir avec d’autres apprenants et avec les formateurs. Les activités entièrement passives telles que l’écoute de conférences, de discours ou de conférences de masse ne sont pas soutenues.
  • Experts invités: les organisations peuvent inviter des formateurs, des enseignants, des experts en politique ou d’autres professionnels qualifiés en provenance de l’étranger qui pourront contribuer à améliorer l’enseignement, la formation et l’apprentissage au sein de l’organisation d’accueil (2 à 60 jours). À titre d’exemple, des experts invités peuvent dispenser des formations au personnel de l’organisation d’accueil, présenter de nouvelles méthodes d’enseignement ou faciliter le transfert de bonnes pratiques en matière d’organisation et de gestion.
  • Accueil d’enseignants et d’éducateurs en cours de formation: les organisations candidates peuvent accueillir des enseignants en cours de formation qui souhaitent effectuer une période de stage à l’étranger (10 à 365 jours). L’organisation d’accueil recevra alors une aide pour organiser l’activité, tandis que la contribution aux frais de séjour et de voyage destinée au participant devra être assurée par l’organisation d’envoi (qui peut également introduire une demande de financement Erasmus+ à cette fin).
  • Visites préparatoires: les organisations peuvent prévoir une visite préparatoire chez leur partenaire d’accueil avant que l’activité de mobilité n’ait lieu. Les visites préparatoires ne constituent pas une activité à part entière, mais un dispositif de soutien à la mobilité du personnel ou des apprenants.

*****

Quels types d’organismes peuvent être impliqués ?

  • Organisme candidat : chargé d’introduire la demande pour le projet de mobilité, de signer et de gérer la convention de subvention ainsi que de transmettre les rapports. Le candidat peut être un coordinateur de consortium dirigeant un groupe national d’organismes partenaires qui vise à envoyer des apprenants et du personnel de l’EFP effectuer des activités à l’étranger. Le coordinateur du consortium peut également - mais pas nécessairement - être un organisme d’envoi. Dans le cas d’une candidature portée par un seul organisme, celui-ci agit en tant qu’organisme d’envoi. 
  • Organisme d’envoi : chargé de sélectionner les apprenants/membres du personnel de l’EFP afin de les envoyer à l’étranger. L’organisme d’envoi est soit l’organisme candidat, soit un partenaire dans un consortium de mobilité national. 
  • Organisme d’accueil : chargé de recevoir les apprenants/membres du personnel et de proposer un programme d’activités, ou de bénéficier d’une activité d’enseignement. 
  • Organisme intermédiaire : organisme actif sur le marché du travail ou dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse. Son rôle peut être de partager et de faciliter les procédures administratives des organismes d’EFP d’envoi, ainsi que de mieux faire correspondre les profils des participants aux besoins des entreprises, et de prendre part à la préparation des participants.

*****

Comment participer ?

Deux types de projets possibles

Les organismes participants peuvent déposer une candidature pour deux types de projets:

 

1. Les projets de mobilité de courte durée pour les apprenants et le personnel : ils offrent aux organisations candidates une opportunité d’organiser diverses activités de mobilité sur une période courte allant de 6 à 18 mois.

Les projets à court terme sont le meilleur choix pour les organisations qui se lancent pour la première fois dans le programme, pour de plus petites structures ou pour celles qui souhaitent organiser un nombre limité d'activités.

Les organisations candidates doivent être établies dans un État membre de l’UE ou un pays tiers associé au programme.

Ces projets ne peuvent prétendre qu’à un financement couvrant les frais liés à la mobilité de maximum 30 participants.

Chaque organisme ne peut recevoir qu’un maximum de 3 financements pour des projets de mobilité à court-terme sur une durée de 5 ans.

Attention, les projets à court terme sont uniquement destinés aux organisations individuelles et non aux coordinateurs de consortium.

La candidature pour les projets à court terme comprend une liste et une description des activités que l'organisation candidate prévoit d'organiser.

Critères de sélection : les candidatures soumises devront obtenir un minimum de 60 points sur un total de 100 et au moins la moitié des points dans chacune des 3 catégories pour être potentiellement finançables (pertinence du projet, qualité de la conception et mise en œuvre du projet et qualité de suivi des actions).

  • Durée du projet : de 6 à 18 mois.

**

2. Les projets de mobilité accrédités pour les apprenants et le personnel  :

Ces projets ne sont ouverts qu'aux organisations titulaires d'une accréditation Erasmus+ dans le domaine de l'enseignement scolaire. Ce volet de financement spécial permet aux organisations accréditées de recevoir régulièrement des financements pour des activités de mobilité qui contribuent à la mise en œuvre progressive de leur Plan Erasmus.

Une expérience antérieure dans le programme n'est pas requise pour postuler à l’accréditation.

Les organisations titulaires d'une accréditation Erasmus+ en tant que coordinateurs de consortiums de mobilité doivent postuler au format consortium de mobilité. La liste des membres du consortium de mobilité doit être fournie dans le cadre de la candidature. Le consortium doit inclure au moins une organisation membre en plus de l’organisation coordinatrice.

Toute organisation répondant aux critères d'éligibilité d'un projet de mobilité accrédité peut devenir membre d'un consortium de mobilité existant dirigé par un coordinateur accrédité dans son  pays.

  • Durée du projet : tous les projets accrédités auront une durée initiale de 15 mois. Après 12 mois, tous les bénéficiaires auront la possibilité de prolonger leur projet pour une durée totale de 24  mois.

*****

Consortium

Un projet Erasmus+ peut être porté par un organisme individuel ou bien par un consortium. Le consortium doit être formé par au moins trois organismes belges francophones d’EFP, se réunissant autour d’un projet commun et permettant ainsi de mutualiser les ressources disponibles.  

Un consortium est représenté par son coordinateur, responsable de la bonne gestion du projet et des rapports à remettre à l’Agence. Des lettres de mandat et un contrat de collaboration sont signés par tous les membres afin de formaliser cette relation.

*****

Frais éligibles

La subvention Erasmus+ constitue un co-financement aux activités décrites dans la candidature et reprises dans la convention de subvention. Le montant total du financement est calculé sur la base du nombre de participants et d’activités, ainsi que sur la durée et le lieu où se déroulent les activités.

En règle générale, la subvention est divisée en plusieurs postes budgétaires et est gérée sur base des coûts unitaires :

  • Frais de voyage : pour chaque participant, voyage aller-retour calculé à l’aide du calculateur de distance entre le lieu d’envoi et le lieu d’accueil. Un financement supplémentaire sera accordé aux utilisateurs de moyens de déplacement dit verts;
  • Frais de séjour : pour chaque participant, montant forfaitaire couvrant les dépenses liées au séjour sur place. Le montant peut changer selon le pays de destination ;
  • Frais d’organisation : frais liés à la mise en œuvre du projet.

    • Montant forfaitaire de 100€ :

      • par participant dans le cadre de la mobilité du staff pour des cours et des formations
      • par expert invité
      • par enseignant ou éducateur reçu en formation
      • par participant dans le cadre d’un concours de compétences

    • Montant forfaitaire de 350€ (200€ après le 100ème participant) :

      • par participant dans le cadre de la mobilité à court terme des apprenants
      • par participant dans le cadre de la mobilité du personnel pour des missions d'observation, d'enseignement ou de formation

    • Montant forfaitaire de 500€ :

      • par participant dans le cadre de la mobilité à long terme des apprenants (ErasmusPro)
      • par participant dans le cadre d’une mobilité avec les pays tiers non associés au programme

  • Frais de cours : pour chaque participant inscrit à un cours structuré payant, 80€ par jour jusqu’à un maximum de 800€ par cours et participant ;
  • Frais liés à l’inclusion : coûts liés à l’organisation des activités pour les participants  avec moins d’opportunités ou nécessitant un soutien supplémentaire: 100 par participant et les frais réels sont remboursés à 100% ;
  • Visites préparatoires : 575par participant
  • Coûts exceptionnels (frais réels) : frais supplémentaires liés aux frais de voyage liés à l’éloignement géographique ; coûts de la garantie financière ; frais de visa, vaccins, certificats médicaux… 
  • Support linguistique :

    • 150€ par participant éligible pour Online Support linguistique (OLS) qui n’est  pas en mesure de le suivre
    • 150€ par participant de la mobilité  ErasmusPro et à tout participant de la mobilité de longue durée   

Le Guide du Programme et les documents disponibles sur ce site internet reprennent toutes les informations détaillées concernant les projets de mobilité. L’équipe de l’Action-Clé 1 Mobilité est également à votre disposition pour toute question complémentaire