Accueil / AC1/Mobilité / Enseignement scolaire/éducation des adultes

ENSEIGNEMENT SCOLAIRE/ EDUCATION DES ADULTES

Les projets de mobilité de l’enseignement scolaire et de l’éducation des adultes peuvent inclure une ou plusieurs activités de mobilité, réservées au personnel de l’organisme d’envoi.

Organismes éligibles – Enseignement scolaire  

  • Tout organisme public ou privé actif dans le champ de l’éducation et de la formation
  • Une école
  • Le coordinateur d’un consortium national rassemblant plusieurs écoles  

Par école, on entend :

  • Les écoles organisées et/ou subventionnées par la Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Les écoles européennes situées sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Organismes éligibles – Education des adultes           

  • Tout organisme public ou privé actif dans le champ de l’éducation des adultes, définie comme toute forme d’éducation non professionnelle des adultes, qu’elle ait un caractère formel, non formel ou informel ·        
  • Tout organisme public ou privé actif sur le marché du travail ou dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse ·        
  • Le coordinateur d’un consortium national ressemblant plusieurs de ces organismes

Participants éligibles – Enseignement scolaire  

  • Personnel en charge de l’éducation scolaire dans l’organisme d’envoi : enseignant et autre, dont les directions 
  • Personnel éducatif impliqué dans le développement stratégique de l’organisme d’envoi : inspecteurs, conseillers, psychologues, etc. 
  • Personnel administratif travaillant dans l’organisme d’envoi

Participants éligibles – Education des adultes 

  • Personnel lié à l’organisme d’envoi par une relation de travail salarié ou bénévole 
  • Tout autre personnel lié au développement stratégique de l’organisme d’envoi

Activités éligibles   

  • Missions d’enseignement : cette activité permet aux participants d’enseigner ou de dispenser des formations dans un organisme partenaire à l’étranger 
  • Formation du personnel : cette activité soutient le développement professionnel du personnel en proposant :
    • des participations à des cours structurés ou à des évènements de formation à l’étranger, ou
    • des périodes d’observation en situation de travail à l’étranger dans tout organisme pertinent actif dans le domaine de l’enseignement scolaire/de l’éducation des adultes.  

Précisions importantes

  1. Les établissements scolaires de l’enseignement et de la formation professionnels participent au programme Erasmus+ dans le secteur de l’éducation et de la formation professionnels, permettant également les activités de mobilité des apprenants.
  2. Les établissements scolaires de l’enseignement et de la formation professionnels souhaitant envoyer leur personnel à des cours structurés déposent leur candidature dans le secteur de l’enseignement scolaire.

Quels types d’organismes peuvent être impliqués ?  

  • Organisme candidat : chargé d’introduire la demande pour le projet de mobilité, de signer et de gérer la convention de subvention ainsi que de transmettre les rapports. Le candidat peut être un coordinateur de consortium dirigeant un groupe national d’organismes partenaires qui visent à envoyer du personnel effectuer des activités à l’étranger. Le coordinateur du consortium peut également - mais pas nécessairement - être un organisme d’envoi. Dans le cas d’une candidature portée par un seul organisme, celui-ci agit en tant qu’organisme d’envoi. 
  • Organisme d’envoi : chargé de sélectionner le personnel et les professionnels afin de les envoyer à l’étranger. L’organisme d’envoi est soit l’organisme candidat, soit un partenaire dans un consortium de mobilité national.
  • Organisme d’accueil : chargé de recevoir le personnel et de proposer un programme d’activités, ou de bénéficier d’une activité d’enseignement.  

L’organisme d’accueil peut être :

  • un organisateur de formations (dans le cas d’une participation à un cours structuré ou à une activité de formation) ; 
  • un organisme partenaire ou un autre organisme pertinent (dans le cas, par exemple, d’une période d’observation en situation de travail ou d’une mission d’enseignement - sauf pour les établissements de l’enseignement scolaire qui ne peuvent réaliser une mission d’enseignement que dans des écoles partenaires).

Consortium

Un projet Erasmus+ peut être porté par un organisme individuel ou bien par un consortium. Le consortium doit être formé par au moins trois organismes belges francophones, se réunissant autour d’un projet commun et permettant ainsi de mutualiser les ressources disponibles.  

Un consortium est représenté par son coordinateur, responsable de la bonne gestion du projet et des rapports à remettre à l’Agence. Des lettres de mandat et un contrat de collaboration sont signés par tous les membres afin de formaliser cette relation.

Le Plan de Développement Européen

Erasmus+ cofinance la formation continue du personnel qui est pensée dans une approche stratégique de l’organisme participant en vue de développer sa modernisation et son internationalisation. Cette approche stratégique doit être détaillée dans le Plan de développement européen (PDE), qui constitue à la fois un document de référence pour l’organisme et une partie du formulaire de candidature.  

Le Plan de Développement Européen doit répondre aux questions suivantes : 

  • Quels sont les besoins de l’organisme en termes de développement de la qualité et d’internationalisation : compétences managériales, compétences du personnel, nouveaux outils, dimension européenne, compétences linguistiques, organisation, renforcement des liens avec les organismes partenaires ?  Comment les activités planifiées contribueront-elles à répondre à ces besoins ? 
  • Quel est l’impact escompté sur les acteurs et le personnel de l’organisme, ainsi que sur l’organisme dans son ensemble ? Quel est l’impact escompté en dehors de l’organisme, au niveau local, régional, national, voire international ?   
  • De quelle manière l’organisme intégrera-t-il les compétences acquises par le personnel au sein de son curriculum et /ou son projet?

Frais éligibles

La subvention Erasmus+ constitue un co-financement aux activités décrites dans la candidature et reprises dans la convention de subvention. Le montant total du financement est calculé sur la base du nombre de participants et d’activités, ainsi que sur la durée et le lieu où se déroulent les activités.

En règle générale, la subvention est divisée en plusieurs postes budgétaires et est gérée par forfait :

  • Frais de voyage : pour chaque participant, voyage aller-retour calculé à l’aide du calculateur de distance entre le lieu d’envoi et le lieu d’accueil ;
  • Frais de séjour : pour chaque participant, montant forfaitaire couvrant les dépenses liées au séjour sur place. Le montant peut changer selon le pays de destination ;
  • Frais d’organisation : frais liés à la mise en œuvre du projet. Montant forfaitaire de 350€ par participant jusqu’à 100 participants, et de 200€ à partir du 101ème participant ;
  • Frais de cours : pour chaque participant inscrit à un cours structuré payant, 70€ par jour jusqu’à un maximum de 700€ par cours et participant ;
  • Besoins spécifiques : tout participant avec des besoins spécifiques (handicap physique ou mental) peut demander  le remboursement des frais réels encourus pour couvrir ses besoins spécifiques dans le cadre des activités de mobilité ;
  • Coûts exceptionnels : coûts supplémentaires afin de permettre la mobilité de participants désavantagés (éloignement géographique, background, etc.) et qui ne pourraient pas partir en mobilité sans ce financement complémentaire.

Durée du projet

De 12 à 24 mois.

Durée des activités

Entre 2 jours (hors voyage) et 2 mois.  

Le Guide du Programme et les documents disponibles sur ce site internet reprennent toutes les informations détaillées concernant les projets de mobilité. L’équipe de l’Action-Clé 1 Mobilité est également à votre disposition pour toute question complémentaire.