Accueil / AC1/Mobilité / Enseignement et formation professionnels

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELS

Les projets de mobilité de l’enseignement et de la formation professionnels (EFP) peuvent inclure une ou plusieurs activités de mobilité, réservées aux apprenants et/ou au personnel de l’organisme d’envoi.

Organismes éligibles

  • Tout organisme public ou privé actif dans le champ de l’éducation et de la formation 
  • Un organisme de formation professionnelle envoyant des apprenants et du personnel à l’étranger 
  • Le coordinateur d’un consortium national de formation professionnelle

Précision importante

Toute école de l’enseignement qualifiant souhaitant déposer un projet de mobilité EFP est obligée par décret d’en informer le Centre de Coordination et de Gestion des Programmes Européens (CCGPE). 

Participants éligibles

APPRENANT 

  • Apprenants ou apprentis régulièrement inscrits dans l’organisme EFP d’envoi ; 
  • Jeunes diplômés (dans l’année suivant l’obtention du diplôme) d’un organisme  d’EFP.  

PERSONNEL 

  • Personnel de l’organisme d’envoi : enseignant, staff administratif, directions ; 
  • Personnel éducatif impliqué dans le développement stratégique de l’organisme d’envoi : inspecteurs, conseillers, psychologues, etc. ;  

ACCOMPAGNATEUR

Adulte qui accompagne un ou plusieurs apprenants (en particulier s’il s’agit de mineurs ou de jeunes ayant une expérience limitée en dehors de leur pays) à l’étranger, en vue de veiller à leur protection et leur sécurité et à encadrer leur apprentissage lors de la mobilité. L’Agence recommande l’équilibre d’un accompagnateur par groupe de 6 apprenants.

Activités éligibles 

MOBILITE DES APPRENANTS

Un stage de formation professionnelle à l’étranger peut être réalisé :

  • Dans une entreprise : sur un lieu de travail comme une entreprise ou tout autre organisme pertinent ; 
  • Dans un organisme d’  EFP,  avec des périodes d’apprentissage en milieu professionnel dans une entreprise ou tout autre organisme pertinent.    

MOBILITE DES PERSONNELS 

  • Missions d’enseignement: cette activité permet au personnel des organismes d’EFP et/ou au personnel d’entreprises d’enseigner ou de dispenser des formations dans un organisme partenaire à l’étranger. 
  • Formation du personnel : cette activité soutient le développement professionnel du personnel en proposant des stages ou des périodes d’observation en situation de travail dans une entreprise ou dans un organisme partenaire à l’étranger. 
  • Experts invités : cette activité permet à l’organisme d’envoi d’inviter les membres du personnel d'entreprises et/ou d’organismes publics ou privés actif sur le marché du travail ou dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse (y compris les doctorants employés) à venir enseigner chez lui. L’organisme d’origine de l’expert invité doit se trouver dans un pays  Programme.  

Précision importante

Les établissements scolaires de l’enseignement et de la formation professionnels souhaitant envoyer leur personnel à des cours structurés posent leur candidature dans le secteur de l’enseignement scolaire.

Quels types d’organismes peuvent être impliqués ?

  • Organisme candidat : chargé d’introduire la demande pour le projet de mobilité, de signer et de gérer la convention de subvention ainsi que de transmettre les rapports. Le candidat peut être un coordinateur de consortium dirigeant un groupe national d’organismes partenaires qui vise à envoyer des apprenants et du personnel de l’EFP effectuer des activités à l’étranger. Le coordinateur du consortium peut également - mais pas nécessairement - être un organisme d’envoi. Dans le cas d’une candidature portée par un seul organisme, celui-ci agit en tant qu’organisme d’envoi. 
  • Organisme d’envoi : chargé de sélectionner les apprenants/membres du personnel de l’EFP afin de les envoyer à l’étranger. L’organisme d’envoi est soit l’organisme candidat, soit un partenaire dans un consortium de mobilité national. 
  • Organisme d’accueil : chargé de recevoir les apprenants/membres du personnel et de proposer un programme d’activités, ou de bénéficier d’une activité d’enseignement. 
  • Organisme intermédiaire : organisme actif sur le marché du travail ou dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse. Son rôle peut être de partager et de faciliter les procédures administratives des organismes d’EFP d’envoi, ainsi que de mieux faire correspondre les profils des participants aux besoins des entreprises, et de prendre part à la préparation des participants.

Consortium

Un projet Erasmus+ peut être porté par un organisme individuel ou bien par un consortium. Le consortium doit être formé par au moins trois organismes belges francophones d’EFP, se réunissant autour d’un projet commun et permettant ainsi de mutualiser les ressources disponibles.  

Un consortium est représenté par son coordinateur, responsable de la bonne gestion du projet et des rapports à remettre à l’Agence. Des lettres de mandat et un contrat de collaboration sont signés par tous les membres afin de formaliser cette relation.

Le Plan de Développement Européen

Erasmus+ cofinance la formation initiale et continue des apprenants et du personnel d’EFP qui est pensée dans une approche stratégique de l’organisme participant en vue de développer sa modernisation et son internationalisation. Cette approche stratégique doit être détaillée dans le Plan de développement européen (PDE), qui constitue à la fois un document de référence pour l’organisme et une partie du formulaire de candidature.  

Le Plan de Développement Européen doit répondre aux questions suivantes : 

  • Quels sont les besoins de l’organisme en termes de développement de la qualité et d’internationalisation : compétences managériales, compétences des apprenants et du personnel, nouveaux outils, dimension européenne, compétences linguistiques, organisation, renforcement des liens avec les organismes partenaires ?  Comment les activités planifiées contribueront-elles à répondre à ces besoins ?   
  • Quel est l’impact escompté sur les acteurs, les apprenants et le personnel de l’organisme, ainsi que sur l’organisme dans son ensemble ? Quel est l’impact escompté en dehors de l’organisme, au niveau local, régional, national, voire international ?  
  • De quelle manière l’organisme intégrera-t-il les compétences acquises par les apprenants et le personnel au sein de son curriculum et /ou son projet?

Frais éligibles

La subvention Erasmus+ constitue un co-financement aux activités décrites dans la candidature et reprises dans la convention de subvention. Le montant total du financement est calculé sur la base du nombre de participants et d’activités, ainsi que sur la durée et le lieu où se déroulent les activités.

En règle générale, la subvention est divisée en plusieurs postes budgétaires et est gérée par forfait :

  • Frais de voyage : pour chaque participant, voyage aller-retour calculé à l’aide du calculateur de distance entre le lieu d’envoi et le lieu d’accueil ;
  • Frais de séjour : pour chaque participant, montant forfaitaire couvrant les dépenses liées au séjour sur place. Le montant peut changer selon le pays de destination ;
  • Frais d’organisation : frais liés à la mise en œuvre du projet. Montant forfaitaire de 350€ par participant jusqu’à 100 participants, et de 200€ à partir du 101ème participant ;
  • Besoins spécifiques : tout participant avec des besoins spécifiques (handicap physique ou mental) peut demander  le remboursement des frais réels encourus pour couvrir ses besoins spécifiques dans le cadre des activités de mobilité ;
  • Coûts exceptionnels : coûts supplémentaires afin de permettre la mobilité de participants désavantagés (éloignement géographique, background, etc.) et qui ne pourraient pas partir en mobilité sans ce financement complémentaire Online Linguistic Support (OLS) : plateforme européenne de cours de langue en ligne uniquement à disposition des apprenants qui effectuent une mobilité d’au moins 19 jours. Les cours sont disponibles en anglais, italien, allemand, portugais, espagnol, danois, grec, polonais, tchèque et suédois.
  • Frais de soutien linguistique : coûts afférents au soutien offert exclusivement aux apprenants – avant ou pendant l’activité de mobilité – afin d’améliorer leur connaissance de la langue de travail. Ce soutien n’est éligible que pour des mobilités d’au moins 19 jours et pour les langues non proposées par le soutien linguistique en ligne OLS.

Durée du projet

De 12 à 24 mois.

Durée des activités – MOBILITE DES APPRENANTS

Entre 2 semaines (minimum de 10 jours en entreprise) et 12 mois.

Durée des activités – MOBILITE DU PERSONNEL

Entre 2 jours (hors voyage) et 2 mois.